Historique

LA FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE DE RABAT 

Fut créée et inaugurée par Sa Majesté le Roi Hassan II Le 16 octobre 1962

"… Le Maroc n’a pas créé une Faculté de médecine, par vanité mais parce que son utilité est indéniable. Les médecins qui seront formés à Rabat apprendront, en plus de ce métier qu’ils ont choisi d’exercer, le rôle social et humanitaire que comporte leur vocation. Cette Faculté doit être donc aussi une école de civisme et de sacrifice…" Sa Majesté le Roi HASSAN II (discours d’inauguration de la Faculté de médecine et de Pharmacie de Rabat)

DATES D'OUVERTURES:
Section Médecine : 16 Octobre 1962
Section Pharmacie : 16 Octobre 1986
Résidanat : Mars 1996

Doyen Honoraires de Faculté :

  • - Dr. ABdelmalek FRAJ : 1962-1969
  • - Dr. Abdellatif BERBICH : 1969-1974
  • - Dr. Bachir LAZRAK : 1974-1981
  • - Dr. Taieb CHKILI : 1981-1989
  • - Dr. Mohamed TAHAR ALAOUI : 1989-1997
  • - Dr. Abdelmajid BELMAHI : 1997-2003     
  • -Dr. Najia HAJJAJ : 2003-2012                                                                                                                                                                

Extrait de la Revue « Nouvelles du Ministère » :

INAUGURATION DE LA NOUVELLE FACULTE DE MEDECINE PAR S.M. HASSAN II AU COURS D’UNE CEREMONIE SOLENNELLE

Après les Facultés des Lettres, de Droit, de Sciences, l’Institut des Sciences Politiques, l’Ecole de Médecine d’Averroès, l’Université marocaine est maintenant dotée d’une Faculté de Médecine.

Désormais, nos étudiants pourront trouver, dans leur pays, toutes les disciplines susceptibles de capter leur intérêt et de répondre à leur besoin.

C’est ainsi qu’au cours d’une cérémonie solennelle qui s’est déroulée à Rabat le 16 Octobre 1962, Sa Majesté le Roi a inauguré en présence des hauts fonctionnaires de l’Etat et de nombreuses personnalités marocaines et étrangères de l’enseignement et de la Santé Publique la nouvelle Faculté de Médecine dont le siège est à Rabat. 

Le Dr. Youssef ben Abbès prononça à cette occasion un important discours dans lequel, après avoir rendu hommage à l’intérêt que Sa majesté le Roi porte à l’édification d’institutions modernes susceptibles de contribuer dans un proche avenir, aux transformations indispensables qui conditionnent le plein épanouissement du pays, il analysa successivement les origines de la création de la nouvelle Faculté, son fonctionnement et l’orientation qu’il convient de lui imprimer afin d’en faire un organe de progrès social.

Après lui, Mr. Mohammed El Fassi fit l’historique de l’Université Marocaine et donna un panorama de ses activités actuelles, en se félicitant de la naissance de la Faculté de Médecine.

Enfin, Sa Majesté le Roi a indiqué dans son discours que c’est à Sa Majesté Mohammed V que l’on doit l’impulsion donnée aux institutions universitaires du Royaume, dès le lendemain de l’Indépendance.

« Le Maroc n’a pas créé, à dit le souverain en substance, un Faculté de Médecine, par vanité, mais parce que son utilité est indéniable. Les médecins qui seront formés à Rabat apprendront en plus de ce métier qu’il ont choisi d’exercer, le rôle social et humanitaire que comporte leur vocation. Cette Faculté doit être donc aussi une école de civisme et de sacrifice. 

Si les efforts des futurs médecins se conjuguent avec ceux du Gouvernement, si ces derniers savent poursuivre leurs études, entreprendre leurs recherches et diriger leurs expériences, alors il nous sera possible de garantir à notre pays, la reconversion d’une société saine, en un temps record. Il nous sera, également, possible de transmettre la vocation médicale du Maroc vers les pays voisins du Continent africain. Puisse Dieu conduire nos actions dans la bonne voie et couronner de succès les efforts que nous avons déployés jusqu’ici en vue de réaliser les vœux que nous formons tous pour cette Université. » Extrait de Maroc Médical, Tome 20 n° 1, mars 1998

 

Discours du Doyen A. BELMAHI à l’occasion des cérémonies commémorant le 40eme anniversaire de l’Université Mohammed V

C’est pour moi une grande joie et un grand honneur de nous réunir dans cette journée d’étude pour commémorer un anniversaire, dont la signification et le symbole sont profonds et riches et pour nous féliciter tous à l’occasion de la célébration du 40ème anniversaire de la fondation de l’une de nos glorieuses universités. Je n’ai peut être pas besoin de rappeler les étapes de la fondation de l’université Mohammed-V depuis sa fondation en 1957 par le père et le libérateur du pays, le défunt Mohammed V que Dieu l’ait en Sa Sainte Miséricorde, et ce au lendemain de l’indépendance de notre pays ayant la conviction que la création d’une université nationale, moderne, est considérée comme l’un des facteurs du développement du pays et l’un des éléments d’achèvement de l’indépendance nationale dans les domaines scientifiques, sociaux et une œuvre de la souveraineté dans ses plus belles significations. C’est ainsi que l’université Mohammed V a poursuivi la formation du citoyen marocain en parfaite harmonie avec sa réalité et son histoire, garant de sa pérennité, de son rayonnement et de sa civilisation.

Les réalisations se sont poursuivies dans ce domaine par son successeur, unificateur du pays et garant de son indépendance : Sa Majesté le Roi Hassan II Que Dieu le glorifie qui a accordé aux affaires de l’université, dès le début et à ce jour, un intérêt manifeste et continue de prodiguer son encouragement et son soutien jusqu’à ce que le tissu universitaire du pays soit devenu l’une des fiertés et une composante fondamentale de son développement continu.

Commémorer cet anniversaire est pour nous une occasion pour évaluer les réalisations et élaborer des prévisions. C’est aussi une opportunité pour une analyse objective des résultats de trente cinq années de travail de notre institution qui est l’un des piliers de l’Université Mohammed V à laquelle nous sommes fiers d’appartenir. C’est également un nouveau départ pour un avenir meilleur de notre faculté pour que nous puissions participer sérieusement à la préparation du Maroc au siècle prochain, siècle des défis politiques, économiques, sociaux, scientifiques et technologiques.

La Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat a ouvert ses portes en octobre de l’année universitaire 1962 - 1963 au moment où le Maroc manquait de cadres compétents pour assurer l’enseignement. Toutefois, la volonté et le désir de réaliser ses objectifs et de surmonter les difficultés lui ont permis de constituer un corps professoral se composant d’un nombre de professeur Français (des amis du Maroc) qui ont participé non seulement à l’enseignement et à l’encadrement des stages, mais aussi à la formation d’enseignants marocains compétents pouvant initier la marocanisation des cadres à partir de 1967.

Ainsi, de 22 soutenances de thèses en 1969, le nombre de lauréats a atteint en fin décembre 1997 : 8439 médecins formés, dont 267 médecins appartenant à des pays amis, du Maghreb Arabe, d’Afrique, du Moyen Orient et d’Europe. Parallèlement, la marocanisation du corps enseignant s’est faite progressivement pour atteindre 100%. En effet, la faculté compte actuellement 662 enseignants chercheurs marocains répartis comme suit :213 professeurs de l’enseignement supérieur, 106 professeurs agrégés et 343 maitres-assistants et assistants.

Par ailleurs, en 1979 devant le surnombre de l’effectif des étudiants bacheliers, l’accès aux études médicales jusque là permis à tout bachelier qui le désirait, fut sous un concours d’accès ouvert aux seuls bacheliers scientifiques. Le nombre de postes à pourvoir annuellement est fixé par arrêté ministériel.

La confrontation de nos médecins aux réalités sanitaires du pays, propres à toute nation en développement, a révélé dès la fin des années 1970, l’inadéquation croissante en la formation médicale donnée dans nos facultés et les priorités nationales en matière de santé est ainsi que s’est imposée, dès lors, l’idée d’une réforme des études médicales, réforme, d’autant plus impérieuse que le curriculum des études suivies était largement inspiré des programmes français des années 1960.

Une commission composée d’enseignants et comprenant des représentants du Ministère de la Santé et du secteur privé, déposait ses conclusions et ses propositions de réformes après avoir analysé les données démographiques, épidémiologiques et socio-économiques. Les objectifs éducationnels et un profil de formation du médecin furent énoncés pour la première fois. Ils servirent à l’élaboration d’un cursus plus adapté aux réalités épidémiologiques et à une orientation pédagogique ouverte sur les besoins du Maroc en matière de santé.

D’un autre côté, la section des études pharmaceutiques a vu le jour au mois d’octobre 1986, et ce après plusieurs années de préparation et de collaboration au sein d’une cellule composée de représentants du Ministère de l’éducation Nationale, du Ministère de la Santé publique, du Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens et des professeurs des facultés de médecine et de pharmacie de Rabat et de Casablanca, laquelle a accouché des principes fondamentaux de la section des études pharmaceutiques qui prennent en considération a notre environnement social, économique, culturel civilisationnel. 

L’ouverture de cette section a constitué un fait historique dans la marche de notre faculté, vu l’importance de cette spécialité et son rôle fondamental pour achever le processus de la recherche et de la formation scientifique, médicale et pharmaceutique dans notre pays.

En outre, l’entrée en vigueur des textes réglementaires les régissant le résidanat et la spécialité, de même que les textes législatifs de 1996 ont ouvert d’autres perspectives pour diversifier la formation, la recherche scientifique et médicale. Cette dernière, est l’une des vocations principales de toute faculté de médecine. Partant de cette réalité, les enseignants-chercheurs de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat se sont intéressés très tôt, aux activités de recherche dans les domaines de la santé.

Cet intérêt s’est traduit par les 8439 thèmes ayant servi de sujets de thèses de doctorat en médecine et pharmacie ainsi que par plusieurs communications et publications ayant alimenté les centaines de congrès nationaux et internationaux organisés au Maroc et à l’étranger.

Les recherches se sont d’abord orientées vers une approche aussi précise que possible des problèmes épidémiologiques de notre pays, vers les grands problèmes de santé publique. Mais très tôt, l’introduction des technologies de pointe a permis d’apporter des contributions appréciables dans la connaissance médicale, et dans pratiquement toutes les disciplines.

Dans cet esprit, les compléments d’équipements acquis par la faculté pour les différents laboratoires de recherche, la création des laboratoires de recherche en immunologie, de même que l’ouverture des laboratoires de pharmacologie, de chirurgie expérimentale et microchirurgie… pour ne citer que ceux-là, devront donner une dynamique nouvelle à la recherche médicale dans notre faculté, et ce à une époque où les connaissances scientifiques et techniques connaissent des changements importants et rapides voire de véritables bouleversements successifs. La formation médicale continue devient alors plus que jamais, une vocation fondamentale d’une faculté de médecine.

Par ailleurs et dans une optique d’ouverture et de rayonnement, la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat participe directement, à travers l’activité des Sociétés Savantes spécialisées auxquelles sont affiliés tous les enseignants, à l’organisation de congrès, séminaires, colloques, symposiums, journées d’études et conférences. La participation des enseignants à toutes les manifestations scientifiques à l’échelle nationale et maghrébin, leur présence à de nombreux congrès arabes, africains et internationaux permettent des échanges féconds dont le développement doit être encouragé davantage.

Dans ce même esprit d’ouverture, notre faculté a signé un grand nombre de conventions de coopération avec des universités françaises, telles que les universités de Bordeaux, Montpellier, Toulouse, Nancy et Strasbourg. D’un autre côté, de nombreux services et laboratoires ont d'étroites collaborations dans le cadre de la coopération inter-universitaire maroco-française. Il est à noter enfin que la Faculté a créé des départements de formation et de recherche qui couvrent l’ensemble des spécialités médicales tout en essayant de les adapter pour accueillir l’ensemble des compétences afin de répondre au besoins nationaux en matière de formation et de recherche.

En plus, la nature des études médicales nous a obligé à travailler en étroite collaboration avec les C.H.U ce qui a contribué à enrichir la recherche médicale et la connaissance des méthodes thérapeutiques appropriées, et ce à travers la confrontation des enseignants-chercheurs à la réalité sanitaire du pays. Le chemin ainsi parcouru est important, et il a fallu beaucoup de détermination, de volonté farouche, d’esprit d’initiative, de responsabilité et de sacrifice, de la part des Doyens successifs, de tous les enseignants chercheurs et des administratifs pour arriver à ces résultats. Il ne faut pas non plus oublier l’apport très constructif des critiques formulées par des générations successives d’étudiants, d’externes et d’internes. Que tous se sentent les artisans de ce développement prodigieux de notre faculté et que cet esprit de responsabilité et de détermination reste un exemple pour les générations présentes et futures, afin que notre faculté puisse s’acquitter valablement de la lourde et honorable tâche que la société lui confiée pour la formation de médecins et de pharmaciens compétents, dévoués et de grande moralité et se hisser au diapason de ses paires à l’échelon international.

 

Informations Générales

PARTENAIRES

SUIVEZ-NOUS SUR

Connectez-vous aux réseaux sociaux

de l'FMP de Rabat, et recevez en avant-première les dernières actualités .

CONTACTEZ NOUS

Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat

Impasse souissi, Rabat 10100,  Maroc 

Tel:  05 37 77 29 81  Fax: 

Education - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.